Intervention de Florence Robine

Intervention de Florence Robine, Rectrice de la région académique Grand Est, Rectrice de l’académie de Nancy-Metz, Chancelière des universités, lors du Séminaire académique « Ressources numériques pour une école inclusive », Jeudi 14 mars 2019 – Faculté des sciences et technologies, univ. de Lorraine.

Le handicap est une réalité, une réalité présente dans les établissements scolaires.
L’accueil de tous les élèves, avec cette dimension collective et l’apprentissage du vivre ensemble, est aussi un aspect central de la mission éducative de l’école.
Promouvoir l’école inclusive c’est faire droit à deux exigences :
- assurer l’exercice effectif du droit fondamental, le droit à l’éducation
- scolariser dans la même école, dans le même établissement tous les enfants.

La dimension collective est un aspect central de la mission d’accueil répondant aux besoins de chaque élève.

Vers de nouvelles perspectives pédagogiques
En outre, les professeurs, face à un public aux besoins de plus en plus divers, sont à la recherche de nouvelles perspectives pédagogiques et de nouvelles possibilités de remédiation.
Le numérique est un levier pour favoriser l’inclusive, intégrer des pédagogies individualisées et personnalisées.

Des ressources au service du parcours personnalisé de chaque élève
La ressource numérique doit être accessible à tous et répondre aux besoins des enseignants dans la mise en œuvre de mesure d’aide et de remédiation adaptées, la personnalisation aisée des contenus et des activités d’apprentissages, mieux adaptées à la progression et aux difficultés de chacun.

La ressource scolaire est devenue granulaire et donc adaptable. Les Banques de Ressources Numériques pour l’Éducation (BRNE) ont été conçues en ce sens et fonctionnent déjà selon ce principe.

En outre, la diffusion de tel parcours particulier à tel élève pour lequel il est conçu est facilitée par l’environnement sécurisé de l’ENT et du gestionnaire d’accès aux ressources (le GAR) : cet intermédiaire permet de fournir à l’élève un parcours individualisé sans que l’éditeur fournissant les contenus ait communication des données à caractère personnels de l’élève.

Intelligence artificielle
- Capacité de stockage des données
- Analyse des traces d’apprentissage

Ce qu’apporte l’outil numérique, c’est d’abord une capacité de stockage des données et des traces d’apprentissage et une rapidité de calcul très supérieure à celle de l’esprit humain. L’utilisation d’outils automatisés dans le traitement des traces d’apprentissage des élèves devrait permettre une observation plus facile et plus fine des modes d’apprentissages, des difficultés et des atouts des élèves.
Elle devrait donc faciliter et rendre plus précoce un diagnostic des difficultés rencontrées, que ce soit pour le cas des élèves à besoins particulier que de ceux qui ont des profils plus fréquents.

Vers l’autonomie de l’élève
Les ressources numériques doivent faciliter l’apprentissage des élèves en autonomie, en leur offrant des occasions de s’autoévaluer et en leur proposant les activités de remédiation et les ressources les plus adaptées. Se faisant, elles contribuent à l’acquisition des savoirs et des savoir-faire dans les différentes disciplines.

Cette adaptabilité des ressources et des parcours d’apprentissage doit aller au-delà de la ressource scolaire entendue au sens strict. D’une part, les élèves ont une expérience de l’outil numérique en dehors de l’école et il serait opportun d’en tenir compte dans la construction et la conception des outils d’apprentissage.

Adaptabilité de la ressource, mais pas seulement de la ressource scolaire : inclusion scolaire, inclusive sociale, inclusion professionnelle.